Coronavirus COVID. Le gouvernement fait part de son optimisme depuis quelques jours sur un potentiel retour à la vie normale, mais un nouveau variant pourrait tout chambouler. Les dernières infos en direct.

Lessentiel

Les infos du mardi 31 août

  • Lévolution de la propagation du coronavirus en France est plutôt sur une bonne tendance depuis plusieurs jours. On enregistre une légère baisse du nombre de cas de contamination et une pression hospitalière qui naugmente plus dans lHexagone. Le taux dincidence est en baisse, mais il demeure plus significativement élevé en Provence-Alpes-Côte dAzur, en Occitanie et en Corse. En Martinique et en Guadeloupe, la situation est encore très préoccupante. Retrouvez le dernier bilan du coronavirus en France, daté du lundi 30 août, plus bas sur cette page.
  • La 4e vague du coronavirus en France est-elle bientôt dernière nous ? Lépidémie semble marquer une rupture dans sa dynamique de propagation ; la couverture vaccinale qui est en population générale de 71,1% pour une dose et de 62,7% pour une vaccination complète semble porter ses effets. Reste que lépidémie de Covid circule encore et tue des dizaines de personnes quotidiennement en France. La communauté scientifique semble saccorder sur le fait que limmunité collective contre ce coronavirus ne pourra sans doute pas être atteinte du fait de la contagiosité du variant Delta (98% des cas en France) et de lefficacité des vaccins qui diminue avec le temps ; il faut sans doute considérer quil faudra vivre avec le virus et maintenir longtemps les mesures de distanciation sociale et les gestes barrière. En déplacement dans le Bas-Rhin, le Premier ministre a expliqué que même sil y avait encore du travail, la quatrième vague est maîtrisée à ce stade. Le Monsieur vaccin du gouvernement sest également montré très optimiste lors dune interview à BFM TV expliquant que le retour à une vie normale est probable dans les prochaines semaines, sans établir une vraie date.
  • Cette inquiétude est dautant plus forte quune nouvelle mutation du coronavirus a été détectée par des épidémiologistes et surveillée de près, déjà, par lOMS. Dans une étude publiée dans MedRxiv le 26 août, des chercheurs révèlent que la mutation C.1.2 a été répertoriée pour la première fois en Afrique du Sud, mais quelle a également été détectée  dans sept en Angleterre, au Portugal et en Suisse. Ce variant pourrait être, selon les auteurs de létude, amener à limiter de manière très significative lefficacité des actuels vaccins.
  • D’après une étude britannique publiée dans The Lancet, les personnes infectées par le variant Delta du coronavirus ont deux fois plus de risques dêtre hospitalisées que celles contaminées par le variant Alpha.
  • À compter du 13 septembre, les résidents des Ehpad pourront recevoir une troisième dose de vaccin contre le coronavirus en France. Les personnes de plus de 65 ans et celles présentant des comorbidités peuvent prendre rendez-vous dès le 1er septembre pour recevoir un rappel.
  •  Le pass sanitaire est désormais obligatoire pour les salariés en contact avec le public dans les restaurants, trains grandes lignes, cinémas ou musées.

En direct

Un plan pour vacciner un maximum délèves ?

Actu 31 août - 15h30. Alors que la rentrée est prévue ce jeudi 2 septembre, la contamination entre les enfants et la vaccination des 12 - 17ans est un véritable enjeu pour le gouvernement. À Toulouse, un plan va être mis en place selon Mostafa Fourar, recteur de l’académie de Toulouse. Les préfets sont à la manœuvre, avec les Dasen (directeur académique des services de l’Education nationale, NDLR) et les ARS, via un comité de pilotage régional pour faire en sorte qu’un maximum d’élèves soient vaccinés. 

Comme lexplique la Dépêche du Midi, sur le terrain, ce sont les chefs d’établissement qui auront la responsabilité de récolter deux documents : l’autorisation des parents et les informations de santé de chaque enfant en lien avec la vaccination. Le recteur a précisé que deux cas de figure pouvaient se présenter : si un établissement scolaire se trouve à proximité d’un centre de vaccination, alors les élèves se rendront là-bas pour obtenir leur injection. Mais dans le cas où il n’y a pas de centre de vaccination à proximité, ce sont alors des équipes mobiles dédiées qui se rendront dans les établissements.

Pour Alain Fischer aussi, le retour à la vie normale est proche

Actu 31 août - 12h39. Dans une interview accordée à BFM TV, le Monsieur vaccin du gouvernement Alain Fischer a surfé sur la vague de loptimisme expliquant que le retour à la vie normale est proche. Attention toutefois au relâchement trop précoce puisque limmunologue nest pas capable de dire quand on pourra reprendre nos activités comme avant la crise sanitaire. Je ne suis pas capable dentrer dans ce degré de précision. On nest pas très loin du retour à une vie proche de la normale, mais je ne peux pas être plus précis car ça dépend de ladhésion de la population à la vaccination, du respect des gestes barrières.

Le président du Conseil dorientation de la stratégie vaccinale explique que nous allons vivre avec le virus un certain temps et que ce dernier ne va pas disparaître complètement. Ce quil nous faut obtenir, cest que le taux dincidence reste très très faible, quil ne perturbe pas le système de santé, quil ne perturbe pas la scolarité des enfants, la vie économique, la vie sociale, la vie affective… a-t-il détaillé.

Une quatrième vague du coronavirus totalement maitrisée à ce stade ?

Actu 31 août - 11h30. Depuis plusieurs jours, la tendance est meilleure même si la rentrée de jeudi est une réelle source dinquiétude pour le gouvernement et les épidémiologistes. Mais pour le moment, un vent doptimisme souffle sur la France. En déplacement ce 31 août dans le Bas-Rhin, le Premier ministre a indiqué que les choses vont dans le bon sens et que la France était sur le bon chemin dun retour à la vie normale. Oui, on est sur le bon chemin car lon connaît lorigine du bon chemin, cest la vaccination a également lancé le chef du gouvernement depuis le centre de vaccination mobile dIllkirch-Graffenstaden.

On veut retrouver une vie normale. On nest pas loin, jespère. Cette quatrième vague – et je parle avec prudence – est maîtrisée à ce stade selon Jean Castex. Mais je considère quil y a encore du travail, il y a encore des populations qui ne sont pas vaccinées et donc qui sont exposées et quelque part qui sont en danger. Pour rappel, environ 48,5 millions de Français ont reçu au moins une dose à ce lundi, et 43,9 millions, soit 65,1% de la population, sont considérés comme complètement vaccinés.

Un foyer détecté à Coulounieix-Chamiers

Actu 31 août - 10h35. Alors quune situation de plus en plus normale semble apparaitre en France selon les mots du Premier ministre Jean Castex et du monsieur vaccin du gouvernement Alain Fischer, un nouveau cluster a été détecté cette semaine du côté de laire de la Rampinsolle à Coulounieix-Chamiers. Cest le Grand Périgueux qui a fait savoir ce 31 août quun cluster a été identifié dans l’aire des gens du voyage. Au total, ce sont 3 cas positifs qui ont été dénombrés sur cette structure qui accueille actuellement 76 personnes dont 26 enfants.

Pour lutter contre ce foyer de contamination et éviter sa propagation, l’Agence régionale de santé (ARS) a décidé de mener une campagne de dépistage à partir de ce mardi. Par ailleurs, la Protection civile va également effectuer des tests PCR sur toutes les personnes présentes. Un arrêté de fermeture de l’aire qui interdit toute nouvelle installation a été instauré et l’Agglomération demande aussi aux familles séjournant sur place de limiter au maximum leurs déplacements, le temps que la situation s’améliore.

Un nouveau variant qui rendrait les vaccins actuels inefficaces ?

Le 31 août / 8h44. Lépidémie de coronavirus nest déjà pas de même nature quil y a un an et les épidémiologistes redoutent que de nouvelles mutations lamènent à développer de nouvelles formes qui échapperaient aux vaccins actuellement inoculés à la population. Une étude publiée par des chercheurs sud-africains - non encore validée par des pairs -, révèle quune nouvelle mutation du Covid-19, appelée pour lheure C.1.2, a développé des caractéristiques très éloignées de celles qui composaient la souche originelle. L’épidémiologiste Eric Feigl-Ding en alerte la communauté scientifique sur son compte Twitter, expliquant que la tendance est hélas à une recrudescence du nombre de mutations.

Selon les auteurs de létude préliminaire, la mutation C.1.2 est susceptible de transformer le virus de manière à ce quil échappe aux anticorps déjà développés par la population. Ils pointent aussi le fait que cette nouvelle souche est très différente de la souche originelle et de la mutation Delta. La multiplication des variants pourrait entraîner une résistance significative voire totale aux réponses immunitaires contre le Covid-19, même chez les patients qui ont déjà été infectés par les souches Alpha ou Beta.

Bientôt une application pour diagnostiquer le coronavirus à partir de la toux ? 

30 aout. 22h30. Une équipe de l’École dingénierie de l’Université de Calgary (Canada) a mis au point une application innovante liée au Covid-19. En effet, elle permet de prédire si une personne est infectée à partir des enregistrements sonores de sa toux, comme le rapporte Radio Canada. “Cette méthode pourrait être une première étape pour savoir si une personne est possiblement infectée. Le test se fait en quelques secondes sans être invasif. Comme premier outil de dépistage, cela réduirait le nombre d’écouvillons nécessaires”, explique Behrouz Far, professeur d’ingénierie à l’Université de Calgary, à nos confrères. 

De plus, l’application a le potentiel de révéler linfection même chez des personnes asymptomatiques. Pour mettre au point ce logiciel d’analyse des toux, l’équipe a récolté les enregistrements de 1502 participants, dont 114 avaient reçu un résultat positif au Covid-19. À l’heure actuelle, environ 70% des cas positifs peuvent être détectés grâce à l’application. L’innovation n’est toutefois pas encore prête à être rendue publique. Monsieur Far a en effet précisé que lefficacité du concept devait encore être démontrée lors d’un essai clinique avec la participation de Services de santé Alberta (AHS).

LIRE PLUS

En savoir plus

Quel est le dernier bilan du coronavirus en France ?

Selon le dernier bilan de lépidémie de coronavirus en France, en date du 30 août, 3 795 nouveaux cas ont été enregistrés en 24 heures, soit 9 835 cas de moins quhier et 1 371 de moins que lundi dernier. 98 décès sont à déplorer, soit 45 de plus quhier et 10 de moins que lundi dernier. Du côté des services de réanimation, 159 nouveaux patients ont été pris en charge, soit 88 de plus quhier et 76 de moins que lundi dernier. Enfin, 725 personnes ont été admises à l’hôpital en 24 heures, soit 414 de plus quhier et 218 de moins comparé à lundi dernier. Tous les chiffres : 

  • 6 746 283 cas confirmés par PCR (Ehpad compris), soit 3 795 de plus
  • 114 168 décès au total (Ehpad compris), soit 98 de plus
  • 87 663 décès à lhôpital, soit 98 de plus
  • 11 245 personnes actuellement hospitalisées, soit 153 de plus
  • 2290 personnes actuellement en réanimation, soit 14 de plus
  • 725 nouveaux admis à lhôpital (+414) et 159 en réanimation (+88)
  • 407 355 personnes sorties de lhôpital, soit 444 de plus
  • Taux de positivité des tests : 2,83%, soit -0,07 point(s) de moins
  • Taux dincidence : 184,65 cas/100 000, soit -7,38 point(s) de moins

Quelle est la situation du coronavirus en France ?

Dans son dernier point épidémiologique, publié chaque jeudi, Santé publique France fait le point sur lévolution de lépidémie de coronavirus en France. Pour la semaine 33, du 16 au 22 août, les données font état dun ralentissement de la circulation du Covid en métropole, mais aussi dans les outre-mer, particulièrement touchés par la quatrième vague. Bien que la situation demeure très critique en Martinique et en Guadeloupe, Santé publique France note toutefois une diminution du taux dincidence, avec 1 885 cas pour 100 000 habitants en Guadeloupe, soit une baisse de 16% par rapport à la semaine précédente, et 896/100 000 en Martinique, soit une baisse de 22%.

En métropole, les taux dincidence restent élevés, notamment en Provence-Alpes-Côte dAzur et en Occitanie. À léchelle nationale, le taux dincidence du coronavirus atteint 216 cas pour 100 000 habitants, soit une diminution de 12% par rapport à la semaine précédente.

Le variant Delta du Covid-19 reste majoritaire en France. La mutation a été détectée dans 98,1% des tests séquencés, selon les conclusions de lenquête Flash du 3 août.

Les hospitalisations sont toujours en augmentation modérée en semaine 33, avec 8% de personnes hospitalisées en plus sur cette période, soit un bilan de 11 127 patients Covid-19 à lhôpital, dont 2 234 en services de soins critiques. La semaine précédente, 1 966 personnes se trouvaient en réanimation.

Carte du coronavirus en France

Suivez lévolution du coronavirus dans votre commune grâce à la carte ci-dessous. Cliquez sur un département pour afficher la liste des communes. Retrouvez aussi tous les détails sur cette cartographie et le point complet par ville et par département dans notre article sur la carte du Covid en France

Depuis la mi-octobre 2020, Santé publique France communique les données dincidence (nombre de cas pour 100 000 habitants) à léchelle des communes. Les chiffres sont à ce stade communiqués selon une échelle (10 , 20, 50, 150, 250, 500, 1000 cas pour 100 000 habitants). Les données sont exprimées sur une semaine glissante, ce qui signifie quelles sont calculés un jour J à partir des tests réalisés entre 3 et 9 jours précédemment. Pour accéder aux informations relatives au coronavirus dans votre commune, saisissez son nom dans le moteur de recherche ou cliquez sur son département dappartenance dans la carte ci-dessous.

Pour rappel, le taux dincidence correspond au nombre de nouveaux cas de Covid-19 sur une période dune semaine, par rapport à la population totale dun territoire (pays, région, département ou commune). Cet indicateur sexprime généralement en nombre de cas pour 100 000 habitants. Le taux de dépistage donne quant à lui le nombre de personnes ayant réalisé un test de dépistage du coronavirus sur le nombre total dhabitants,  au cours de la période. Il est lui aussi exprimé le plus souvent sur 100 000 habitants. Enfin, le taux de positivité des tests livre le pourcentage de tests positifs au coronavirus, rapporté au nombre total de tests effectués sur la période.

Contact us

Find us at the office

Humble- Micallef street no. 52, 81559 Jakarta, Indonesia

Give us a ring

Arieal Keswick
+27 450 860 545
Mon - Fri, 9:00-18:00

Reach out